UFC QUE CHOISIR DE LA HAUTE VIENNE

Actualités, Loisirs / Tourisme

Vélo électrique Cannondale Tesoro Neo X Speed : premières impressions

Les speed bikes, ces vélos qui offrent une assistance électrique jusqu’à 45 km/h, s’inscrivent désormais dans les gammes de tous les grands fabricants. L’américain Cannondale lance le Tesoro Neo X Speed, un speed bike bien équipé vendu 6 199 €. Premières impressions.

Image

Pour son premier speed bike, Cannondale est resté fidèle à sa marque de fabrique : proposer d’emblée un modèle haut de gamme aux composants robustes et éprouvés. Le Tesoro Neo X Speed, dont le cadre est mixte, intègre des freins à disque hydrauliques Magura, une transmission 12 vitesses Shimano, des pneus larges anticrevaison Schwalbe Big Ben. Sans surprise, côté motorisation, l’américain a opté pour le Bosch Performance Line Speed (250 W) dans le pédalier et sa batterie PowerTube (625 Wh). Celle-ci est intégrée au cadre, donc discrète. Seuls les yeux observateurs repéreront un vélo électrique, et seuls les aguerris reconnaîtront un speed bike. Le Code de la route assimile en effet ces vélos rapides à des cyclomoteurs 50 cm3. Pour être dans les clous, ils doivent donc arborer un rétroviseur, une plaque d’immatriculation et un klaxon. En outre, l’assurance est obligatoire et le pilote, âgé de 14 ans minimum, titulaire du BSA ou du permis de conduire, doit aussi porter un casque et des gants homologués. Il faut dire qu’un speed bike propose une assistance électrique de 45 km/h, une vitesse qui ne tolère aucune erreur de pilotage. Le Moustache Friday 27 FS Speed, qui joue sur le même terrain, nous l’avait appris, le Cannondale Tesoro Neo X Speed nous le confirme.

Image
Comme tout speed bike, ce Cannondale doit être assuré et immatriculé.

Pilotage

Heureusement, ce speed bike ne vous propulsera pas à 45 km/h en un tour de pédale : l’assistance n’ira jusque-là que si la situation s’y prête parfaitement. Pas en côte, ni en descente, pas lorsqu’on est dans le trafic, à freiner puis réaccélérer sans cesse pour s’arrêter aux feux. On atteint 45 km/h que dans les longues lignes droites et encore, en y allant sur la pédale. En fait, l’assistance électrique délivrée est corrélée au profil de la route, plus précisément à la fréquence de pédalage du pilote (et donc aux vitesses).

Comme avec un vélo électrique classique, l’assistance jusqu’à 25 km/h est possible en toute situation. Mais ensuite, l’assistance sera limitée à 30 km/h, 35 km/h et enfin 45 km/h à mesure que le capteur dédié, dans le moteur, enregistre un pédalage adéquat.

N’empêche, à vive allure, mieux vaut parfaitement maîtriser sa monture. Côté freinage, Cannondale a fait le choix de disques de grand diamètre, qui évacuent mieux la chaleur et procurent ainsi un freinage puissant. Ils s’avèrent efficaces pour parer aux situations d’urgence, tout en offrant un ralentissement doux lorsqu’en bon pilote de vélo électrique, on anticipe les obstacles de la route (l’une des clés pour faire durer son vélo électrique !). Avec ce Cannondale, on est confronté au trafic des scooters, voitures et autres véhicules puisque les speed bikes sont interdits sur les pistes cyclables. En ville, on s’insère facilement dans la circulation grâce à la bonne reprise du vélo. Mais la largeur du guidon (74 cm) limite le slalom entre les voitures et invite plutôt à une conduite sage.

Affichage

L’équipement de Bosch fait aujourd’hui l’unanimité chez les fabricants de speed bikes. Comme Gazelle, Kalkhoff, Moustache, Riese & Müller ou Trek, Cannondale a équipé son speed bike d’un moteur Bosch Performance Line Speed et d’une batterie intégrée au cadre. Pour l’affichage, le fabricant a opté pour le compteur Kiox, à écran couleur et commande déportée pour atteindre les fonctions sans lâcher le guidon (c’est une obligation sur les speed bikes). Ce compteur affiche de nombreuses informations (vitesse, heure, autonomie, distance parcourue, temps de trajet, vitesse maximale, moyenne et même nombre de calories brûlées) que l’utilisateur peut disposer à sa guise sur différents écrans. Le Kiox est en effet paramétrable, il se connecte aussi en Bluetooth au smartphone via l’application eBike Connect de Bosch. Dès lors, vous pouvez planifier un itinéraire dans l’appli et l’afficher sur la console, et accéder à toutes les statistiques de votre trajet.

La couleur varie selon le mode d’assistance sélectionné (vert, bleu, violet, rouge).

Image
La console Bosch Kiox est paramétrable et affiche de nombreuses informations. Elle se connecte aussi au smartphone pour afficher les itinéraires.

Confort

Le Cannondale est prévu pour rouler en ville, sur route, mais aussi sur des chemins autorisés. De fait, son cadre est robuste, voire… un peu rigide. Mais la suspension avant, sur la fourche, et une autre sous la selle améliorent le confort. On reste toutefois en dessous d’un cadre « tout suspendu » (c’est-à-dire équipé d’une double suspension sur la fourche et au centre). La cassette offre 12 vitesses adaptées à cette polyvalence : vous trouverez un pignon pour chaque situation, pente raide ou faux plat. La position large des bras sur le guidon assure une bonne stabilité, mais conviendra plutôt aux silhouettes larges d’épaules. Ce speed bike est aussi lourd (27 kg) qu’il est large et solide, cet encombrement se fait sentir lorsqu’il s’agit de marcher à côté en le poussant.

Notez que le vélo, livré avec une seule batterie, est prééquipé pour en accueillir une seconde sur le cadre afin d’augmenter l’autonomie. Avec les 625 W de la batterie intégrée, Cannondale annonce une autonomie de 117 km (à prendre comme un ordre de grandeur, cette estimation dépend du type de trajet, du gabarit du pilote et de sa conduite). En ajoutant une batterie de 300 W, 400 W ou 500 W, on gagnera de 50 à 80 km environ. Vous pourrez faire appel à un professionnel du cycle, mais l’opération est simple.

Image
La batterie de 625 Wh est intégrée au cadre et est annoncée pour 117 km d’autonomie.

Le Cannondale Tesoro Neo X Speed en résumé

Comme tous les speed bikes, ce Tesoro Neo X Speed est démesuré dans le cadre d’un usage purement citadin. Ce vélo est conçu pour les longs trajets comprenant des portions de route variées, notamment de grandes lignes droites pour profiter de l’assistance jusqu’à 45 km/h. Son prix de 6 199 € le situe dans la fourchette haute du marché, comprise entre 3 800 et 7 200 €. À essayer avant de craquer, car bien que le cadre soit disponible en 4 tailles (S à XL, pour des cyclistes de 1,62 à 2,03 m), sa géométrie ne conviendra pas à tous.

Le partage, est utile pour tous