UFC QUE CHOISIR DE LA HAUTE VIENNE

Actualités, Commerce

Électroménager et informatique : les tarifs repartent à la hausse !

Les prix de certains produits qui avaient grimpé lors du premier confinement n’ont pas eu le temps de retrouver leur niveau initial qu’ils se remettent à augmenter. Ça commence à faire beaucoup !

À chaque confinement ses hausses de prix ! Après avoir constaté, entre mars et mai dernier, une augmentation des prix de vente moyens de certains appareils, comme les imprimantes et les tondeuses à cheveux, l’Observatoire de la consommation de l’UFC-Que Choisir note une nouvelle valse des étiquettes. Ainsi, depuis la fin du mois d’octobre, les prix des tondeuses à cheveux ont encore augmenté de 5 % et ceux des imprimantes de 8 %. Avec toutefois une différence de taille entre ces deux types de produits : alors que les prix des tondeuses à cheveux ont eu tendance à baisser entre les deux confinements, ceux des imprimantes sont restés à des niveaux élevés. Résultat : ces dernières ont vu leur prix moyen augmenter d’environ 50 % entre le début du mois de mars et aujourd’hui !

D’autres catégories de produits voient leurs prix augmenter depuis le début de ce deuxième confinement. Ainsi, le prix moyen des ordinateurs portables a grimpé de 7 % depuis septembre après avoir déjà connu une hausse de 10 % lors du premier confinement. Celui des machines à coudre est reparti à la hausse (+3 %) après une petite flambée en mars. Dernier exemple, mais pas le moins anodin pour les gourmands, les prix des services à fondue ont augmenté de 4 % entre septembre et aujourd’hui. À chaque fois, ces hausses de prix s’expliquent par le même double phénomène : une baisse du nombre de références d’entrée de gamme et une hausse des prix des produits restant en rayon. Dans les deux cas, la conséquence pour le consommateur est la même : il doit payer plus cher pour s’équiper.

L’Observatoire de la consommation note toutefois que les prix d’autres appareils électroménagers, qui avaient connu des hausses lors du premier confinement, conservent pour l’instant une certaine stabilité. C’est le cas par exemple des aspirateurs et des réfrigérateurs, qui se maintiennent à des niveaux corrects. Quant aux fours à micro-ondes, leur prix moyen a peu évolué depuis 18 mois. Comme quoi, l’augmentation de prix n’est pas une fatalité.

Le partage, est utile pour tous