UFC QUE CHOISIR DE LA HAUTE VIENNE

Actualités, Litiges

Litige du mois de novembre

Madame C. âgée de 79 ans, reçoit de la Banque Postale un courrier daté du 11 juillet 2016, accompagné d’un chèque de banque d’un montant relativement élevé.

Les termes employés par la Banque Postale : « veuillez trouver un chèque de X € correspondant au solde de votre CCP N° X suite à sa clôture à l’initiative de La Banque Postale. Nous vous remercions de la confiance que vous accordez à La Banque Postale… ».

Madame C., très offusquée par cette situation, ne comprend pas et sollicite l’aide de l’UFC-Que Choisir.

L’association, à plusieurs reprises, intervient auprès de La Banque Postale – Centre financier de Limoges, auprès de La Banque Postale – Service Relation Clientèle à Paris, en vain.

Si La Banque Postale peut clôturer un compte sans avoir à en justifier la raison, l’établissement est dans l’obligation d’informer son client 60 jours avant par lettre recommandée avec avis de réception selon la Convention de Compte Courant Postal diffusée par La Banque Postale.

Sauf que Madame C. n’ a jamais été avisée par La Banque Postale. Cette clôture intempestive a entraîné immédiatement de multiples rejets de prélèvements et de versements et des ennuis dont Madame C. se serait bien passés.

Précisons que La Banque Postale n’a jamais répondu aux courriers de l’association.

L’UFC-Que Choisir Haute-Vienne a transmis un dossier complet au Médiateur de La Banque Postale qui n’a pas donné une suite favorable à ce dossier et nous le regrettons.


Total des sommes que nos adhérents ont récupérées grâce à nos interventions depuis le début de l’année 2017